Nouveau verrou en fin d’études pour les étudiants en médecine et dentisterie : Catherine Fonck dénonce une décision irresponsable et inacceptable de la ministre De Block

Posté le 21 Novembre 2018 dans Les Communiqués , Chambre , Santé/Recherche


Catherine FONCK, députée fédérale et cheffe de groupe cdH à la Chambre dénonce avec force la volonté de la ministre De Block d’instaurer un verrou supplémentaire en fin d’études pour les médecins et dentistes dépassant le quota des numéros INAMI, se voyant ainsi bloqués en fin de cursus.


Il est irresponsable et inacceptable que les étudiants belges soient stoppés après six ans d’études alors même qu’il n’y a aucune limitation de numéros INAMI pour les médecins formés ailleurs en Union Européenne. Pour rappel, en 2015, il y a eu plus de numéros INAMI attribués à des médecins et dentistes formés à l’étranger qu’à des médecins et dentistes formés dans les universités francophones !

Cette décision est d’autant plus incompréhensible que 106 communes wallonnes sont en situation de pénurie de médecins généralistes et qu’il faut parfois près de six mois pour obtenir un rendezvous chez un ophtalmologue par exemple. De plus, la pyramide des âges va voir des centaines de médecins francophones partir à la retraite dans les prochaines années.

Pour la députée cdH, il s’agit purement et simplement d’une décision destinée à faire mal aux jeunes médecins et dentistes francophones, faisant fi des critères objectifs et scientifiques répondant aux besoins réels en santé publique.

On se trouve par ailleurs dans une situation surréaliste où le gouvernement fédéral préfère envoyer les étudiants se former ou se spécialiser en France, puisque le numerus clausus va y être supprimé, pour ensuite revenir en Belgique et obtenir automatiquement un numéro INAMI hors quota belge.

Catherine Fonck appelle les ministres De Block et Marcourt à cesser le petit jeu malsain de ping-pong sur le dos des étudiants en médecine et en dentisterie et à trouver des solutions respectueuses des étudiants belges et répondant aux besoins des patients.