Sécurité et surveillance du territoire : Le Gouvernement MR/NV-A doit joindre les moyens à l’ambition

Posté le 24 Août 2015 dans Les Communiqués , National , Sécurité/Police/Justice


Le drame héroïquement évité ce weekend à bord d’un train Thalys rappelle l’urgence de doter nos services de Police et de Renseignement des moyens budgétaires indispensables à l’exercice correct de leurs missions.


Ce ne sont pas les libertés qu’il faut diminuer mais les moyens pour lutter contre le terrorisme qu’il faut augmenter.

A cet égard, les propos du Premier Ministre sont inquiétants et l’action de son Gouvernement également. Malgré les mesures encourageantes promises par le Ministre de la Justice en matière de contrôle des armes, le cdH attend encore la mise en œuvre d'un véritable plan de lutte contre le terrorisme notamment la surveillance et l'encadrement des terroristes combattants de retour en Belgique ainsi que des personnes suivies dans notre pays par les services de renseignements, la lutte contre la propagande sur l'Internet et la coordination entre les différents services compétents.

Vanessa Matz, députée fédérale du cdH, n’a cessé d’exprimer au Parlement son incompréhension face aux coupes sombres que ce Gouvernement MR/NV-A fait subir aux forces de l’ordre, chargées de la surveillance du territoire, alors même que les besoins de celles-ci ne font qu'augmenter : le budget de fonctionnement de la Police fédérale a été diminué de 177 millions d’euros soit 10% du total. Du côté de la Justice, ce sont pas moins de 250 millions qui ont été soustraits du budget de fonctionnement (13% du total). Les services de renseignement, essentiels en matière de terrorisme, ne sont pas financés comme ils devraient l’être. 

Fin juillet, le Gouvernement annonçait fièrement avoir bouclé son contrôle budgétaire. Aucune des mesures qui ont alors été dévoilées ne ciblait pourtant cet enjeu crucial pour la sécurité de tous.

Pour Vanessa Matz, on ne renforcera pas la sécurité en exigeant des mêmes agents, surmenés et insuffisamment équipés, d’en faire plus avec aussi peu de ressources. Elle demande également que la Commission de l'Intérieur se réunisse dans les plus brefs délais afin d'avoir un véritable débat sur ces questions cruciales pour la sécurité de tout un chacun.

Pour le cdH, il est urgent que le Gouvernement joigne enfin les moyens à l’ambition.