En cliquant sur OK, vous acceptez la politique de protection de la vie privée du cdH.

CP cdH Chambre - Maisons de repos : Catherine Fonck appelle les gouvernements fédéral et régionaux à ouvrir des unités de soins dans les hôpitaux pour les aînés atteints par le covid19

Catherine FONCK, députée fédérale, salue la première étape décidée par le gouvernement wallon en faveur des maisons de repos, grandes oubliées dans la crise du Covid-19. Le cdH, dans les différents niveaux de pouvoir, n’avait pas manqué de relayer les appels à l’aide du secteur.

Ce premier pas était indispensable au vu de la situation catastrophique dans laquelle se trouvent de nombreuses maisons de repos.

Néanmoins, la députée humaniste appelle les différents gouvernements à aller plus loin. Elle met sur la table deux propositions qu’elle soumettra à la ministre De Block cet après-midi en séance plénière de la Chambre :

1.   faire évoluer les directives de dépistages pour systématiser le testing du personnel ET des résidents. La règle actuelle impose de cesser les tests dès que cinq résidents sont testés positifs. Or il est fondamental d’identifier les résidents porteurs pour les isoler et protéger ainsi les résidents non porteurs.

2.   créer des unités de soins dans les hôpitaux pour les aînés atteints par le Covid-19 pour d’une part geler les retours à domicile et en maison de repos, et d’autre part permettre d’hospitaliser les résidents de maisons de repos qui devraient l’être. Cela permettra de diminuer  la pression sur les maisons de repos. Selon la ministre De Block qui répondait à une question parlementaire de Catherine Fonck ce lundi, 13.000 lits sont disponibles dans les hôpitaux. Utiliser un certain nombre de ces lits pour ouvrir ces unités est réalisable et raisonnable vu l’évolution de la situation dans les hôpitaux.

Enfin, Catherine Fonck espère que la conférence interministérielle prendra des décisions en ce sens dans les plus brefs délais, à tous les niveaux de pouvoir.