En cliquant sur OK, vous acceptez la politique de protection de la vie privée du cdH.

Il faut respecter le vote des Congolais exprimé le 30 décembre dernier

Le cdH, réuni en Bureau politique ce lundi matin, a salué la forte mobilisation de la population congolaise pour que le scrutin du 30 décembre exprime son choix, malgré les graves obstacles qui ont entaché le processus électoral et la campagne.

Le Bureau a rappelé qu’il est urgent que les résultats des élections au Congo soient connus : « Ils étaient attendus pour le 6 janvier. Il ne faut plus tarder : les Congolais se sont mobilisés en masse pour aller voter, ils ont droit à la transparence et à la vérité », souligne Georges Dallemagne, Député Fédéral.

Il ne nous appartient pas à ce stade-ci de suggérer que l’un ou l’autre a gagné

Benoît Lutgen

Les Humanistes ont souligné le fait que la communauté internationale doit maintenant soutenir la vérité des urnes. « Il ne nous appartient pas à ce stade-ci de suggérer que l’un ou l’autre a gagné mais de témoigner de notre confiance aux Congolais, et l’expression de leur choix », insiste Benoit Lutgen.

Le bureau politique a également souligné le rôle éminent joué par la société civile congolaise et notamment la Conférence Episcopale, pour que le résultat qui sera proclamé soit conforme au scrutin des Congolais. La transparence et la fiabilité des résultats du scrutin doivent beaucoup à la mobilisation massive de la société civile congolaise.

Le cdH souligne que ces élections pourraient être la première transition démocratique au Congo : un signal important pour le pays, mais aussi, plus largement, pour l’Afrique.