En cliquant sur OK, vous acceptez la politique de protection de la vie privée du cdH.

"Le gouvernement wallon ne peut plus se cacher derrière la crise du covid" : Maxime Prévot était l'invité de la Première

"Get up Wallonia", c'est très bien mais j'aurais surtout envie de lancer un autre appel : c'est "Wake up Wallonia" ! Qu'elle se réveille. Parce que, objectivement, la crise Covid a boulversé toutes les strates de l'Etat, c'est certain, mais ça ne peut plus non plus servir de cache-sexe permanent, d'alibi à la non-action du gouvernement wallon."

Ce lundi matin, Maxime Prévot ouvrait la semaine politique sur La Première. L’occasion de revenir sur le blocage que connaissent une nouvelle fois les négociations fédérales.

Notre président dénonce le retour des vieilles pratiques qui consistent à parler de casting et de postes avant de parler de l’ambition qui sera portée par le gouvernement. Certains préfèrent, en outre, passer leur temps à savonner la planche en donnant des interviews destinées à distribuer des baffes aux autres partenaires plutôt que d’être constructifs. C'est un manque de loyauté et de maturité alors même que les citoyens ont besoin rapidement d’un gouvernement qui prend des décisions pour traverser cette période plus que délicate.

Face au contexte politique particulier en Flandre, Maxime Prévot a regretté, dans son discours à l’occasion des Fêtes de Wallonie, le vide absolu au niveau francophone. Depuis 20 ans, les francophones subissent les réformes de l’Etat sans se concerter pour identifier ce qui pourrait être positif, sans agressivité vis-à-vis de qui que ce soit. Une réforme de l’Etat est nécessaire pour améliorer les politiques publiques et pour éviter un gaspillage d’argent public.

Enfin, Maxime Prévot est revenu sur la lenteur dans la mise sur pied des politiques de relance au niveau wallon. Si tout n’est pas à jeter, le gouvernement wallon doit cesser de se cacher derrière la Covid-19 pour justifier son manque d’action.

Découvrez l'intégralité de l'interview ici