En cliquant sur OK, vous acceptez la politique de protection de la vie privée du cdH.

On a choisi de vacciner les profs plutôt que les petits copains

Maxime Prévot-Président du cdH : "Je cherche à être efficace et qu’on ne perde aucune dose car chaque jour est précieux. On tente de pallier les ratés du système mis en place en Wallonie."

Vacciner massivement reste la première des urgences. Les publics prioritaires restent incontestablement les personnes âgées, celles présentant des risques de comorbitité et les personnes renseignées par les médecins généralistes en raison de fragilités de santé. Mais quand en fin de journée des doses restent en surplus faute d’une logistique efficace, plutôt que de les administrer aux amis des amis, Maxime Prévot a préféré que cela revienne aux personnels des écoles, en accord et sur la suggestion du référent médical du centre de vaccination.

Les enseignants ne prennent pas la place d’autres publics à risque, mais sont aussi pris en compte au vu des clusters qui se multiplient dans les écoles. C’est du pragmatisme et un acte de bon sens pour éviter de perdre des doses ou du copinage. Car la réalité de terrain est souvent bien différentes des généreux principes édictés plus haut.

+ d'infos sur plus.lesoir.be