En cliquant sur OK, vous acceptez la politique de protection de la vie privée du cdH.

Stabilisation du prix du diesel et de l’essence en 2019. Le cdH réclame la baisse de la TVA sur l’électricité et le mazout de chauffage!

Le cdH vient d’apprendre que le Conseil des Ministres s’était engagé à ne pas augmenter les prix du diesel et de l’essence en 2019. « Enfin une bonne première petite mesure, qui répond concrètement aux appels de nos concitoyens en termes de pouvoir d’achat et de bien-être », se réjouit Benoît Lutgen, président du cdH, qui réclame depuis plusieurs jours que le Gouvernement s’attèle à ses vraies missions plutôt que de continuer à l’infini une partie de « Zwarte Piet ».

Aux yeux des humanistes, cette mesure est cependant tout à fait insuffisante et ne répond pas à l’urgence devant laquelle la classe moyenne se trouve. « Il faut diminuer dès à présent la TVA sur l’électricité et le mazout de chauffage, et la mettre à 6% », exige Benoit Lutgen. « Se chauffer, s’éclairer, ce sont des besoins primaires. Il faut les respecter ». Les humanistes rappellent que, lors de leur dernière présence au gouvernement fédéral, ils avaient porté ce dossier avec succès, et qu’une des premières mesures « anti bien-être » du gouvernement MR-NVA avait été de rétablir la TVA à 21 %.

Cette diminution soulagerait très concrètement les familles qui en ont urgemment besoin. En effet, selon le CEPESS, le centre d’études du cdH, une famille vivant en zone rurale dans une maison peu isolée a vu en trois ans son budget « énergie » augmenter de 1.500 euros (si elle se chauffe au mazout) jusqu’à 2.350 euros (chauffage électrique).

Conscient de l’urgence climatique et de la nécessité de construire une société durable et humaine, il faut s’attaquer aux problèmes en proposant de vraies solutions : rendre plus facilement accessible la mobilité partagée, et soutenir l’adaptation de nos logements. « Croire que par des taxes, on va changer le comportement de personnes qui n’ont pas d’alternatives, c’est un mensonge, et un étrangleur pour le budget des ménages. Ça permet juste à l’état d’améliorer son propre budget », conclut le Président des humanistes.