En cliquant sur OK, vous acceptez la politique de protection de la vie privée du cdH.

Un nouveau souffle pour l'emploi et la qualité de vie !

Benoît LUTGEN, le Président du cdH, salue le travail réalisé par le Gouvernement fédéral et par l'ensemble des Gouvernements des Entités fédérées. Les accords intervenus au sein des exécutifs permettent de garder le cap du retour à l'équilibre pr le fédéral et d'atteindre l'équilibre pour les entités fédérées en assurant le soutien à des projets majeurs qui favoriseront la création d'emplois et amélioreront la qualité de vie des citoyens.

Le Gouvernement fédéral a dégagé des mesures de relance pour plus de 250 millions EUR s'additionnant aux quelques 400 millions EUR dégagés en 2012-2013. Depuis la négociation du volet socio-économique de l'accord gouvernemental, en octobre 2011, le cdH demande que le redressement des finances publiques soit couplé à des mesures fortes de relance prises au niveau fédéral en appui aux plans de redéploiement économique menés par les Régions. Les mesures de relance fédérale ont ciblé l'amélioration de la qualité de vie des citoyens, l'emploi et la formation des jeunes ainsi que la réduction des charges salariales, notamment pour les indépendants et les PME. Le cdH se réjouit que le Gouvernement fédéral poursuive son action dans cette voie. Le Président du cdH souligne également avec satisfaction le rehaussement des allocations familiales des enfants d'indépendants qui seront dès mars 2015 complètement alignées sur celles des autres enfants, ainsi que le prévoyait l'accord gouvernemental.

Ce redressement durable des finances publiques assure également la crédibilité de la Belgique face aux marchés financiers, permet de réduire la charge annuelle de la dette et évite l'application de sanctions européennes pour « déficit excessif ». Avec le retour à l'équilibre dès 2014, l'État et les entités fédérées pourront continuer à bénéficier de taux d'emprunt réduits et donc de réaliser des économies substantielles sur la charge de la dette. En 2012, la baisse des taux belges a permis à notre pays d'économiser plus d'1 milliard EUR, autant d'efforts épargnés aux Belges !

Par ailleurs, le cdH se félicite que Joëlle MILQUET, la Ministre de l'Intérieur, ait obtenu pour 2014 un réinvestissement majeur pour la sécurité : 20 millions de plus pour la police permettant le recrutement de 400 policiers supplémentaires et 20 millions de plus pour les zones de secours permettant le recrutement de 400 pompiers supplémentaires.

Au niveau des Gouvernements des entités fédérées, Benoît LUTGEN salue les efforts considérables faits pour atteindre l'équilibre et rencontrer les objectifs européens en préservant la qualité de vie des citoyens.

Au niveau de la Fédération Wallonie-Bruxelles, grâce à l'action des Ministres humanistes, le budget de l'enseignement a pu être préservé de toute coupe depuis le début de la législature et quelques 1.500 nouveaux postes d'enseignants ont été ouverts.

En Wallonie, le Plan Marshal 2.vert sera poursuivi afin de continuer le redéploiement économique de la Wallonie. Mieux, le futur « Plan Marshall 2022 », en cours de préparation, place l'enseignement et la formation au coeur même de ses priorités.

Pour Bruxelles, le cdH se réjouit que les grands projets bruxellois en matière d'emploi, de mobilité, de logement et de propreté aient pu être définis et programmés grâce au refinancement obtenu pour Bruxelles lors de la 6ème réforme de l'État.

***

Enfin, Benoît LUTGEN réaffirme la nécessité de réaliser dans les plus brefs délais une véritable révolution fiscale qui dope l'économie et la création d'emplois en Belgique. Il demande également à nouveau que l'Union européenne se dote d'un véritable plan d'investissements européens, capable de redynamiser l'économie européenne et de créer des emplois.