En cliquant sur OK, vous acceptez la politique de protection de la vie privée du cdH.

Un pas de plus dans l’utilisation des échanges électroniques avec les citoyens

Depuis le mois d’octobre 2018, les autorités publiques disposent d’un nouvel outil pour communiquer à destination des citoyens et entreprises. Baptisé « eBox », il offre aux administrations la possibilité de remplacer leur multitude d’envois papier par des versions électroniques de ces mêmes documents envers les citoyens qui marqueraient leur accord.

L’eBox viendra compléter ce qui est mis à disposition des citoyens pour faciliter leurs démarches administratives

Alda Gréoli

En Région wallonne, l’envoi de documents électroniques est déjà possible mais aucune disposition relative à l’envoi de recommandés électroniques n’existe à ce jour. Un manque que la Ministre de la Simplification administrative, Alda GREOLI, et la Ministre des Pouvoirs locaux, Valérie DE BUE, ont souhaité combler.

La digitalisation des envois engendrera une réduction des coûts pour les administrations publiques en Wallonie. Une réduction qui sera d’autant plus importante en y incluant les recommandés, dont le coût s’élève à environ 6 euros par envoi.

Un avant-projet d’arrêté modifiant l’arrêté relatif aux communications par voie électronique entre les usagers et les autorités publiques wallonnes a donc été approuvé ce jeudi en première lecture par le Gouvernement wallon.

La mise à disposition de l’eBox est une nouvelle étape dans la mise en œuvre d’une administration wallonne numérique. Depuis 2017, il est notamment possible d’accomplir et de suivre ses démarches administratives en ligne via la plateforme sécurisée « Mon espace » (https://monespace.wallonie.be/). 

Alda Greoli : « L’eBox est une nouvelle opportunité à saisir pour l’administration wallonne ; en plus de  générer des économies de fonctionnement, elle améliorera clairement l’expérience de l’usager lors de ses contacts avec l’administration, ce qui est pour moi une préoccupation fondamentale. L’administration wallonne s’inscrit depuis de nombreuses années dans cette volonté, et l’eBox viendra compléter ce qui est mis à disposition des citoyens pour faciliter leurs démarches administratives. »

Valérie De Bue : « Les courriers envoyés aux citoyens par nos pouvoirs locaux se comptent en dizaines de milliers chaque année. Que ce soit pour les primes, les taxes et redevances, les occupations de voiries, les renouvellements de documents d’identité... C’est pourquoi j’entends encourager les pouvoirs locaux à rejoindre l’aventure eBox. J’ai déjà, avec la collaboration du Ministre fédéral en charge de l’agenda numérique, organisé deux d’informations à leur attention. Communes, CPAS et Provinces ont répondu en masse, démontrant ainsi leur intérêt pour cette matière. »