« Connais la main qui te nourrit! »

Le cdH et le CD&V soutiennent une agriculture familiale et les initiatives qui stimulent les “circuits-courts”. Chaque type d’agriculture doit garantir une alimentation saine et de qualité et permettre à l’agriculteur d’obtenir un revenu décent. Chaque agriculteur doit pouvoir poser librement des choix quant à la taille et l’évolution de son exploitation agricole.

Un proverbe africain affirme : « Connais la main qui te nourrit ». Plus que jamais, il est essentiel d’entretenir  - voire de recréer - un lien entre producteur et consommateur, tant dans les villes que les villages, dans un souci de confiance et de respect mutuel. Connaître les femmes et les hommes qui travaillent chaque jour à nous nourrir, c’est aussi apprendre à connaître leurs réalités quotidiennes, leur implication et leur passion, et à découvrir comment, par notre comportement de consommateur, nous pouvons les soutenir.

Dans cette optique, le cdH et le CD&V et leurs milliers de mandataires et candidats communaux et provinciaux, prennent les engagements suivants:

1. Choisir son assiette : Encourager les cantines, cuisines et services de restauration collectives(crèches, écoles, hôpitaux,r maisons de repos, repas livrés par le CPAS …) à s’approvisionner en produits locaux, de saison. Favoriserl’obtention de labels régionaux (Good Food…) ou la participation à des actions de sensibilisation (Green Deal « Cantines Durables »...).

2. Privilégier les circuits courts : Intégrer dans les marchés publics concernés des critères « circuits-courts » (consommables pour les services administratifs, catering lors d’événements communaux…).

3. Créer du lien : Soutenir la vente directe chez le producteur, en informant les producteurs sur les normes et démarches administratives (par exemple en soulignant les initiatives existantes telles que Steunpunt Korte Keten) et en soutenant les GASAP (Groupes d’Achat Solidaire de l’Agriculture Paysanne) ou Steunpunt KorteKeten (www.rechtvanbijdeboer.be). Favoriser l’installation de Halls Relais pour permettre aux producteurs de transformer ou stocker leurs produits, en collectivisant les infrastructures. Encourager la présence des producteurs locaux sur les marchés communaux.

4. Découvrir les producteurs : Organiser ou encourager une activité permettant aux éleveurs, producteurs et transformateurs de valoriser leur production auprès des habitants de la commune (dégustation, rallye de ferme en ferme, marché du terroir, Week van de Korte Keten…). Développer ou promouvoir des outils permettant aux consommateurs de choisir ces produits plus facilement (www.lecliclocal.be, les campagnes#Lekkervanbijons et « Recht van bij de Boer » du VLAM). Proposer des chèques locaux en lieu et place de primes communales (naissances, mariages…) à utiliser chez les producteurs et commerces locaux.

5. Encourager les jeunes à la transition : Sensibiliser les enfants à la consommation de produits de saison via les écoles : aménager des potagers dans les écoles, organiser au moins une fois par an une rencontre avec des producteurs locaux (visite à la ferme…), proposer une activité via le Green Deal avec les organisations sectorielles ... Veiller à la mise en place d’une activité para-scolaire en lien avec la nature (découverte de la nature, cuisine de produits de saison, ramassage de déchets dans les prairies et les champs…). Distribuer des semences et des plants, à l’occasion d’événements locaux.

6. Faciliter l’agriculture de qualité :  Mettre en place un politique stimulante afin de préserver les terres agricoles, et en faciliter l’accès aux jeunes agriculteurs et maraîchers, notamment via la mise à disposition de terres appartenant à la commune et aux CPAS, et la sensibilisation des propriétaires terriens. Soutenir une politique de permis environnemental et d’urbanisme juridiquement certaine.

7. Soutenir la transition agricole : Soutenir les producteurs qui assurent la transition vers un modèle agricole soutenable sur le plan environnemental, social et sanitaire, et économique viable. Sensibiliser les co-utilisateurs de la zone agricole, notamment au rôle positif que l’agriculture peut jouer dans le contexte de la problématique climatique. Soutenir la diversification des activités (circuit court, tourisme agricole…). Renforcer l’autonomie des agriculteurs par des techniques alternatives d’intrants et de semences. Encourager l’utilisation de techniques non polluantes (ex : désherbage thermique, utilisation d’engrais verts…), via un comportement exemplaire de la commune en la matière dans la gestion de ses espaces verts. Favoriser la protection des abeilles (plantes mellifères, implantation de ruches…) sur les terrains communaux.

Le CD&V aussi s’engage pour l’agriculture!