En cliquant sur OK, vous acceptez la politique de protection de la vie privée du cdH.

Maxime Prévot,
Président

Né le 9 avril 1978 à Mons, Maxime Prévot est Namurois depuis son plus jeune âge. Heureux papa d'une petite Valentine (11 ans), il est marié depuis 2018 avec Nathalie Lusson, réviseur d'entreprises et maman de deux enfants, Emilien (14 ans) et Lucie (13 ans). 

La finalité de notre modèle de développement doit être la croissance de notre qualité de vie, pas du capital. Nous avons besoin d’humain comme de pain.

Maxime Prévot

Etudes

Après des études secondaires à l’Institut Saint-Berthuin de Malonne, Maxime Prévot a décroché un Master en Sciences politiques, orientation Affaires publiques, à l’Université Catholique de Louvain et un D.E.S. en Droit et gestion des nouvelles technologies de l’information et de la communication à l’Université de Namur.

Parcours politique

Attiré très jeune par la politique et le monde associatif, Maxime Prévot devient membre du cdHà 18 ans. Durant ses études, il a lancé le mouvement “Orange dynamique” afin de rassembler de jeunes étudiants s’intéressant à la politique,

Après avoir décroché ses diplômes, il débute son parcours professionnel au sein de PricewaterhouseCoopers et ensuite IBM. En tant que consultant en performance organisationnelle des institutions publiques, il a été impliqué dans de nombreux dossiers ayant notamment trait à l’évaluation de politiques publiques pour le compte de la Commission européenne, du Gouvernement fédéral et régional.

En 2004, Maxime Prévot rejoint l’équipe du cdH sous la présidence de Joëlle MILQUET et devient, à 26 ans, directeur politique du parti humaniste.

A l’issue du scrutin communal de 2006, Maxime Prévot devient Echevin de la Cohésion Sociale, du Logement et des Sports de la Ville de Namur. Il poursuit son engagement les années suivantes et est élu Député fédéral lors des élections à la Chambre en juin 2007, puis Député wallon en juin 2009dans l'Arrondissement de Namur.Il est alors désigné chef du groupe cdH au Parlement wallon. Réélu Député fédéral en 2010, il décide de renoncer à ce mandat pour poursuivre son engagement au sein du Parlement wallon.

Le 5 mars 2012, Maxime Prévot reprend le flambeau de Jacques Etienne et devient le plus jeune Bourgmestre de la Ville de Namur. Quelques mois plus tard, il se présente comme tête de liste aux élections communales à Namur où il obtient 13.549 voix de préférence, un résultat historique. Il poursuit son mandat de Bourgmestre de Namur,en charge notamment des compétences de la Culture, de l'Urbanisme et des Finances.

Tête de liste à la Région aux élections de mai 2014, Maxime Prévot obtient près de 22.000 voix de préférence et devient Député wallon pour un second mandat. Le 13 juin 2014, il est désigné Président du Parlement wallon durant un mois, dans l'attente de la formation du prochain Gouvernement.

Après avoir négocié l’accord régional wallon et de la Fédération Wallonie Bruxelles aux côtés du Président du cdH, Benoît Lutgen, il est nommé en 2014 Vice-président du Gouvernement wallon et Ministre des Travaux publics, de la Santé, de l’Action sociale et du Patrimoine. Trois ans plus tard (2017), il choisit de démissionner de ses fonctions de Ministre pour se consacrer pleinement à sa ville de Namur.

Maxime Prévot a été réélu Bourgmestre de Namur suite au scrutin communal du 14 octobre 2018, avec 12.850 voix de préférence, deuxième résultat historique depuis la fusion des communes. Il gère la capitale wallonne avec une tripartite cdH - Ecolo - MR.