En cliquant sur OK, vous acceptez la politique de protection de la vie privée du cdH.

Communiqué de presse : CANETTES ET BOUTEILLES EN PLASTIQUE

Les Pays-Bas passent à la consigne cette semaine. Le Grand-Duché du Luxembourg l’envisage pour le BENELUX. Et nous ? On attend quoi ? 10 nouvelles raisons pour instaurer la consigne en Wallonie.

Depuis 10 ans, le cdH se bat pour la mise en place d’une consigne sur les canettes et les petites bouteilles en plastique via notamment de multiples résolutions. Jusqu’à présent, l’isolement de la Wallonie sur ce dossier n’avait pas permis de débloquer ce dossier. Toutefois, notamment à l’initiative du Ministre Carlo DI ANTONIO, quelques projets locaux ont pu être soutenus et, en 2018, des expériences pilotes de reprise de canettes contre une prime de retour ont été lancées.

Il y a un an, le 15 juin 2020, le Chef de groupe du cdH, François DESQUESNES, et le Député Julien MATAGNE ont réitéré leur volonté de concrétiser la mise en œuvre de cette consigne et ont déposé le 1er décret au Parlement de Wallonie qui permet de l’instaurer légalement sur notre territoire.

Aujourd’hui, nous sommes arrivés à un réel MOMENTUM. Les lignes ont enfin bougé ! Les esprits sont mûrs chez nous (citoyens, producteurs, secteur public…) et chez nos voisins dans les pays limitrophes (Pays-Bas, Grand-Duché du Luxembourg…). Des initiatives se multiplient chaque jour pour voir éclore ce projet. 

Lors de la séance plénière de ce mercredi 7 juillet, le cdH demandera au Gouvernement wallon de se montrer pro-actif et constructif. Concrètement, François DESQUESNES demandera au Gouvernement wallon de prendre contact avec les autorités néerlandaises, grand-ducales, flamandes, bruxelloises et fédérales afin de créer une dynamique de travail autour du projet d’une consigne pour les emballages de boissons à l’échelle du territoire du BENELUX et d’en faire rapport devant le Parlement à la rentrée parlementaire.

Concrètement, le cdH déposera une motion – en plus de son décret – où seront mentionnées cette demande ainsi que 10 nouvelles raisons majeures pour convaincre le Gouvernement wallon et sa Ministre en charge de l’Environnement de prendre enfin leurs responsabilités dans ce dossier primordial pour la propreté publique, l’économie, la nature, l’agriculture, le bien-être animal… et donc pour la qualité de vie de tous les Wallons et les Wallonnes.

1.   Des citoyens se font entendre partout en Wallonie, à Bruxelles, en Flandre et chez nos voisins. Le 11 mai 2021, une 1èrecitoyenne a même été auditionnée en Commission de l’Environnement au Parlement de Wallonie suite au dépôt de sa pétition soutenant la mise en place d’un système de consigne. Au Parlement bruxellois, les signataires d’une autre pétition ont aussi été auditionnés à l’initiative du cdH et de sa Députée Gladys KAZADI.

2.   Près de 90 communes wallonnes ont déjà choisi officiellement de rejoindre « l’Alliance pour la Consigne » en ayant adopté une motion dans leur Conseil communal respectif demandant au Gouvernement wallon de la mettre en œuvre ! 

3.   Plus de 110 Bourgmestres en Wallonie, de tous partis confondus, ont également répondu positivement à l’appel pour la mise en place d’une consigne.

4.   Ce lundi 28 juin, l’Union des Villes et des Communes wallonnes a aussi sollicité le Gouvernement wallon pour qu’il entame urgemment une réflexion sur l’instauration de cette consigne en précisant qu’il est impératif que cela ne génère aucun impact sur les finances des communes.

5.   Cette démarche est identique en Flandre où 2/3 des communes flamandes ont aussi rejoint la « statiegeldalliantie ». Depuis quelques mois, les mentalités évoluent donc en Flandre et les débats s’additionnent au Vlaams Parlement pour la mise en place du système de consigne.

6.   Ce 1er juillet 2021, les Pays-Bas viennent d’étendre leur système de consigne à toutes les bouteilles en plastique. 600 millions de grandes bouteilles PET (consigne de 25 cents) y sont récupérées chaque année. L’extension de la consigne aux petites bouteilles (consigne de 15 cents) devrait concerner 900.000 bouteilles supplémentaires. À partir du 1er janvier 2023, les Pays-Bas introduiront une consigne sur les canettes. La caution sera de minimum 15 cents.

7.   Au Grand-Duché du Luxembourg, la révision de la législation relative aux déchets est en cours et inclut la possibilité d’introduire des systèmes de consigne. La Ministre luxembourgeoise de l’Environnement vient d’ailleurs de demander que le Benelux puisse avancer ensemble pour l’instauration d’une consigne sur les boissons.

8.   Le système de consigne est déjà effectif dans de nombreux pays européens comme aux Pays-Bas, en Allemagne, en Estonie, au Danemark, en Islande, en Suède ou en Finlande. L’Union européenne incite d’ailleurs à la mise en œuvre de la consigne. Le 5 juin 2019, dans le cadre de la Directive européenne relative à la réduction de l’incidence de certains produits en plastique sur l’environnement, le Parlement européen et le Conseil ont expliqué que les systèmes de consigne ou les systèmes équivalents pour les bouteilles de boissons en plastique peuvent être très efficaces pour obtenir des taux de collecte élevés en ce qui concerne les déchets. Les systèmes de consigneont donc été intégrés à toute la panoplie de mesures privilégiées.  « Ils ont une incidence positive directe sur la collecte en raison de la taxe de dépôt et conduisent à l’amélioration de la qualité du matériel collecté et du recyclage qui en résulte. »

9.      Enfin, plus théoriquement, la consigne a été inscrite dans les Déclarations de Politique Régionale et dans l’Accord de majorité du Gouvernement Fédéral. Aux Ministres en charge de l’Environnement d’appliquer à présent ces intentions !

a)   La DPR wallonne annonce que « après évaluation des expériences pilotes actuelles, le Gouvernement défendra la mise en œuvre progressive, à l’échelle de la Belgique, d’un système de consigne ou de prime de retour pour les canettes et les bouteilles PET, qui soit viable économiquement, efficace et qui permette d’obtenir des gains environnementaux et de propreté publique. »

b)   La DPR bruxelloise stipule que « le Gouvernement prendra l’initiative en vue de l’instauration d’un système de consigne pour les canettes et bouteilles en plastique. » 

c)    L’Accord de majorité au Fédéral précise que « En concertation avec les entités fédérées et le secteur concerné, l’opportunité d’intégrer un système de consigne dans la redevance sur les emballages sera examinée. »

d)   Dans le « Plan Emballages » de la Flandre, adopté en 2018, il est inscrit l’objectif de collecter et recycler d'ici 2022 90% des emballages de boissons ainsi que son évaluation, et que dans le cas où ces objectifs ne seraient pas atteints, il sera alors demandé au secteur d’organiser un système de consigne généralisé.

10.Les Fédération agricoles (FUGEA et FWA) se mobilisent également en faveur d’une consigne. Elles ont lancé une campagne de communication afin de sensibiliser aux dangers que représente l’abandon de canettes dans leurs champs, particulièrement pour les bovins qui en meurent en les avalant et en période de fauchage.