En cliquant sur OK, vous acceptez la politique de protection de la vie privée du cdH.

Les femmes, une clé du monde d'après (carte blanche)

Depuis un an, les femmes sont au front, dans les hôpitaux, dans les maisons de repos, dans les pharmacies, dans les crèches, etc. En Belgique, elles représentent 3 professionnels de la santé sur 4 et 7 enseignantes sur 10. Des métiers, dits désormais "essentiels". Mais, pour la plupart, mal rétribués et peu reconnus.

Dès lors, les héroïnes de la pandémie vont-elles rater le train de la relance ? Les femmes cdH réclament un plan égalitaire et progressiste, des mesures fortes et structurelles qui dépassent la com et les bonnes intentions :

  • Une interdiction de l'écart salarial qui viendrait s'ajouter à la revalorisation salariale des métiers essentiels et à l'individualisation des droits ;
  • L'investissement majeur dans l'accueil de l'enfance afin d'équilibrer vie privée et vie professionnelle ;
  • Une stratégie volontariste de sensibilisation et de formation des femmes aux métiers d'avenir de la transition numérique, climatique, technologique, etc ;
  • La systématisation des quotas. Ils fonctionnent. Leur introduction doit être planifiée dans l'ensemble des administrations, par étapes, jusqu'au top de la hiérarchie. Elle doit être généralisée dans les conseils d'administration des entreprises et leur comité de direction. Objectif : la parité (l'obligation d'un tiers date déjà d'il y a dix ans) ;
  • L'accès au financement en matière d'entreprenariat. Selon l'étude du Collectif français SISTA-BCG, les femmes ont 30% de moins de probabilité d'être financées par les investisseurs. L'Etat doit montrer l'exemple en appliquant le principe d'"éga-conditionnalité" des financements publics, par ses participations et prêts directs ainsi qu'à travers les fonds qu'il soutient ;
  • L'obligation de statistiques genrées et la formation à l'égalité : mesurer, c'est savoir.

Certes, le chantier est de taille. Mais pour les femmes cdH, l'enjeu est une société paritaire, progressiste et, surtout, plus prospère pour les femmes... et les hommes.

Retrouvez la carte blanche en intégarilité sur Le Vif.

Les #GirlsInOrange organisent un visio-débat sur le thème "La crise a-t-elle un genre ?" RDV ce soir à 20h15 sur ce lien ! 

Le Live sera diffusé en direct sur la page Femmes et Société asbl | Facebook  et sur le CDH - Centre Démocrate Humaniste | Facebook