En cliquant sur OK, vous acceptez la politique de protection de la vie privée du cdH.

Parce que près d’une femme sur deux serait victime de violences obstétricales

Parce que près d’une femme sur deux serait victime de violences obstétricales et que la réponse à ces violences est avant tout politique, notre Députée Véronique Lefrancq dépose une proposition de résolution au Parlement bruxellois pour :

Reconnaître les violences obstétricales et gynécologiques en Belgique ;

Avoir accès aux statistiques des pratiques obstétricales de chaque structure hospitalière et les rendre publiques ;

Mettre en place un mécanisme de signalement et d’examen des plaintes au sein même des hôpitaux ;

Proposer un service d’assistance aux victimes de violences gynécologiques et obstétricales et une prise en charge des soins ;

Apporter une attention particulière aux femmes vulnérables parce qu’en situation de grande précarité ou parce que ne maîtrisant pas l’une des langues nationales ;

Mener des campagnes de sensibilisation et d’information sur les droits des patientes.

 

How to Share With Just Friends

How to share with just friends.

Posted by Facebook on Friday, December 5, 2014